.
.

Géorgie, Région Javakhk avec une population à 90% arménienne, village Phoka, Octobre 2004

 

 

 

 

 

 

 

 


"Les Pierres des Ancêtres" furent montré dans la compétition "Armenian Panorama" du 3è Festival GOLDEN APRICOT à Erevan du 10-15 juillet:

"Les Pierres de nos Ancêtres" a été filmé par Jeghische Gevorkian en 2004/2005 en Géorgie et raconte l'histoire du "génocide" de l'héritage culturel arménien sur le territoire Géorgien territory, celle des mensonges et de la falsification de l'histoire.

Il se base uniquement sur des entretiens, sur les circonstances de la vie et la face cachée de la réalité. Il ne prétend pas être une étude scientifique sur l'histoire, il aimerait plutôt vous montrer les gens qui se battent pour leur identité culturelle et éthnique ainsi que ceux qui abandonnent.

Il montre les Géorgiens éthniques engagés dans la falsification de l'histoire et le vandalisme. Il montre la nouvelle hystérie anti-Arménienne, qui débuta après l'indépendance de l'Union Soviétique, et qui n'est que la prolongation d'une Arméno-phobie historique et que le nouveau gouvernement pro-Américan sous le Président Saakachvili continue de poursuivre sous couvert d'un discours démocratique.

Depuis l'indépendance, 45 églises arméniennes, 6 églises catholiques dans le pays entier et,rien qu'à Tbilissi, 5 églises russes furent appropriées par les Géorgiens orthodoxes. Touts ses appropriations se sont soldées par la destruction des symboles religieux arméniens, catholiques et russes. Le film essaye d'investiguer le pourquoi et comment en donnant la parole à chacune des parties impliquées.

Vous irez au Javakhk, une région en Géorgie habitée par une majorité d'Arméniens, où un changement démographique artificiel, soutenu par le gouvernement, est en cours. Ceci joint à une situation économique et sociale difficile rend l'avenir des ces Arméniens sur leurs terres historiques plus qu'incertain.

L'AUTEUR

DOWNLOADS

Jeghische Gevorkian est né en 1968 à Erevan, il étudia la mise en scène à la Faculté de culture sous Albert Mkrtchyan à Erevan et le scénario sous Valentin Iejov au VGIK à Moscow, où il obtint son diplôme en 1993. Il est l'auteur de de plus d'une douzaine de pièces de théatre, de scénarios et films documentaires.

Nombre de ses pièces et scénarios furent traduits en français, allemand et anglais.

Il a vécu et travaille en Russie, France, Etats-Unis, Canada, Géorgie, Autriche et le Kazakhstan.

A3 Affiche (anglais) PDF 1.2 MB

A 4 Affiche (français) PDF 1 MB